• Le rhum et la Martinique une véritable histoire d’amour

    Posted on décembre 17, 2015 by in Vie locale

    La Martinique et le rhum sont souvent associés, tellement cette boisson est ancrée dans son histoire et sa culture. D’ailleurs, la Martinique est reconnue internationalement, comme étant le producteur d’un des meilleurs rhums agricole au monde. Un héritage lié aux traditions créoles et martiniquaises, qui a fait de cette île des Antilles, la capitale mondiale du rhum. Donc, si vous êtes décidés à séjourner sur l’île, visiter ces coins historiques, et choisissez une voiture de location pour vos déplacements.

    Une histoire

    Bouteille de rhum sur le sable

    Cet alcool issu de la canne à sucre, est présent en Martinique depuis le XVIIe siècle, d’où son intégration au patrimoine historique. Facile à fabriquer, cette boisson était d’abord réservée aux esclaves, pour ensuite devenir populaire auprès des flibustiers et des marins. C’est au XVIIIe siècle, avec l’évolution des techniques de distillation, que le rhum a gagné en popularité en Amérique et sur le vieux continent.

    En ce sens, autrefois, ce département d’outre-mer était à vocation sucrière de par ses nombreuses plantations de canne à sucre. Mais face à la crise sucrière mondiale entre les années 1880 et 1910, l’île s’est convertie dans la production de rhum. Tout en étant motivé par la forte demande de la France, suite à la destruction des vignobles français par le puceron phylloxera. Avant l’éruption volcanique de la montagne Pelée en 1902, il y aurait eu pas moins de 15 distilleries à Saint-Pierre. Il y a actuellement 7 distilleries en activité et 3 éleveurs de rhum en Martinique.

    Aujourd’hui, le rhum de la Martinique bénéficie d’une renommée internationale et a obtenu l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Cette appellation est un véritable gage de qualité, et seule la Martinique en bénéficie. Le rhum martiniquais a même remporté de nombreux prix et médailles dans les expositions. Récemment, il a fait l’objet d’un festival dédié à New York au mois d’aout 2015.

    Une culture

    L’empreinte du rhum est également très présente au niveau du patrimoine culturel de la Martinique. Ainsi, en termes de tourisme, la route du rhum fait partie des incontournables. Un véritable trésor à découvrir à travers la visite des plantations de canne à sucre, des distilleries, ou encore le musée du Rhum de la distillerie Saint-James.

    Au niveau culinaire, ce breuvage fait aussi partie intégrante de la gastronomie locale. Se consommant aussi bien en apéritif ou en digestif ; le rhum est aussi utilisé dans la préparation de plats. Tel que les bananes flambées, les crêpes, ou encore les gâteaux. On le retrouve aussi à la base de nombreuses sortes de cocktails, comme le ti punch que certains Martiniquais consomment au déjeuner, le planteur, le mojito, ou la pina colada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *